AUBOIRON Michelle

    Auboiron

    PROCHAINE EXPO EN MARS 2019

    Michelle AUBOIRON : La Performance in situ


    « Michelle AUBOIRON ne manque pas d’air, on le sait. Avec son habituel aplomb, elle a lancé ses pinceaux à l’assaut du château de Versailles. L’exposition qui en résulte tient du festival de théâtre. 

    Côté Jardin, sur la scène encadrée par le classicisme des statues, des escaliers et des buis taillés, le ciel et les bassins baignés d’une lumière joliment palpable se donnent la réplique, les fontaines dansent sous les jets d’eau, les colonnes moirées jouent avec leurs ombres. La balade, royalement planétaire, traverse les saisons et les époques comme les continents. Là, une palmeraie, ici, des pergolas, plus loin, un sphinx d’Egypte qui embrasse un ange sur fond d’oasis. Cette terrasse, c’est Leningrad s’ouvrant sur une place à Rome, d’où l’on distingue des massifs en mandalas hindous. Pas question d’oublier que son Altesse a le monde à ses pieds !

    Côté Cour, notre visiteuse entre par effraction dans les corridors et galeries. Espiègle, elle brouille les pistes, décadre les tableaux, compose une fashion week à sa façon, transforme sa majesté en miss France, s’amuse à décapiter joyeusement, sans la moindre effusion de sang, Louis XVI et sa Marie-Antoinette, suspend des ampoules électriques sur les fleurs de lys, s’attarde sur les santiags de sa majesté, note le pipi du chienchien d’apparat. Avec aplomb, elle fait entrer dans ce beau monde un peu d’air frais. Versailles a-t-il jamais été si bien conté ? » Chantal Pelletier

    Côté parcours : Depuis une trentaine d’années, Michelle AUBOIRON réalise en live de grandes séries de peinture et d’architecture autour du monde : New York, San Francisco, le Colorado, Las Vegas, Hong Kong, Shanghai, La Havane ou suit le Paris Dakar à travers le Maroc, la Mauritanie, le Mali et le Sénégal. En France, elle s’approprie l’Opéra de Paris, les Serres d’Auteuil, la Défense, les Ponts de Paris, le Diplonosaure du Jardin des Plantes (œuvre monumentale de 42 toiles de 150 x150), Dinard. Diplômée de l’Ecole des Arts Appliqués Duperré et de l’Ecole Boulle en 1967, section architecture intérieure.